Les 100 Tours peuvent-ils survivre ?

Bonjour à toutes et à tous,

Afin de tuer immédiatement le doute, la réponse est OUI !

Après une année 2020 entachée par la COVID, 2021 n’a pas été ce que l’on peut appeler une année rentable, et c’est peu de le dire !

Un constat s’impose : Pour survivre, les 100 tours doivent se réinventer !

Avant d’étudier les pistes de ce renouveau, il nous faut prendre la mesure de ce qu’est le sport auto amateur en France aujoud’hui. :

L’engouement de plus en plus important pour le sport automobile et particulièrement, pour le VHC, a naturellement produit via des opérateurs aux profils bien différents de nombreuses offres qui en viennent à se chevaucher les unes les autres…

En dehors des programmes de compétition pure, il y a aussi de plus en plus d’organisations de « track days » au point que le segment s’est professionnalisé. Un segment aussi prisé des clubs de plus en plus fréquentés par des amoureux de l’automobile qui n’en peuvent plus de l’impossibilité de « rouler » sur route ouverte, et qui par ce biais peuvent vivre leur passion.

La principale conséquence de cet engouement, est qu’il est quasiment impossible de trouver des weekends de course disponibles sur les grands circuits français, et que lorsqu’une opportunité se précise, le tarif demandé est absolument pharaonique… Il n’y a plus d’offre à moins de 30 K€ pour 2 jours ! Ajoutons à cela la crainte des gestionnaires de circuits qui se couvrent et se recouvrent au point qu’il faudra bientôt, même en régularité, une auto et un pilote qui soient 100% à jour au niveau de la sécurité, et qui ne dépassent pas 95 Db sous peine d’exclusion.

Il va donc falloir que les 100 tours trouvent leur place dans cette nouvelle « jungle », et qu’ils se remettent en question pour continuer à vous offrir votre version préférée du Sport automobile.

Voici donc quelques pistes pour atteindre notre objectif commun !

Organiser au moins 3 meetings de façon à ce que les 100 Tours redeviennent un véritable Trophée.
Une épreuve dont on parle régulièrement tout au long de l’année. C’est de loin la meilleure des publicités !

Les meetings devront se dérouler sur 2 jours de façon à permettre à ceux qui viennent de loin de profiter pleinement de l’évènement.

Nous devrons choisir des circuits ou chacun trouvera une date près de chez lui, ce qui l’incitera à participer à une autre date moins bien située d’un point de vue géographique, et s’il se voit bien placé au trophée à venir à la finale !

Laisser un délai suffisant entre chaque épreuve afin de permettre à tous de se préparer sans stress (2 mois mini).

La convivialité fondatrice, devra redevenir l’une des principales préoccupations de l’organisation… Sans pour autant négliger la qualité de l’accueil.

Il faudra intégrer dans nos épreuves des formats accessibles à ceux qui souhaitent participer seuls… Et ils sont nombreux !

Le chronométrage devra être pensé pour la régularité, de façon à ce que les concurrents puissent suivre le classement de l’épreuve en « direct live ».

Le prix des meetings devra être revu à la baisse, car il n’est plus possible de continuer cette course à l’Euro qui finira par nous tuer.

Nous pensons que l’application de ces mesures devra amener plus de concurrents sur les épreuves, ce qui est vital.

Comment réussir ce challenge ?

La réponse est simple :

Organiser des meetings sur 2 jours (vendredi/Samedi) en choisissant des circuits aux tracés intéressants qui pratiquent des tarifs raisonnables, et qui jouent le jeu des 100 tours en les accueillants avec plaisir.

Des meetings « all inclusive » ou les concurrents sont pris en charge de leur arrivée à la soirée de remise des prix, de façon à éluder tous les tracas et leur permettre de ne penser qu’au pilotage.

Nous sommes au bout de notre réflexion, et nous avons déjà bien avancé sur un projet 2022, qui je l’espère retiendra votre entière adhésion.

Vous en saurez bientôt un peu plus en suivant les news sur les 100tours.fr !

Sportivement

2 Replies to "Les 100 Tours peuvent-ils survivre ?"

  • comment-avatar
    Pacheco herculano
    21 décembre 2021 (22:03)
    Reply

    Felicitations et bravo pour tout ce travail afin de nous permettre de vivre notre passion.
    Nous qui sommes du nord, il nous est toujours difficile de traverser la France.
    Une séance dans le nord, nous pourrions y être une dizaine d autos du nord.

  • comment-avatar
    Gilles Fournier
    30 décembre 2021 (22:25)
    Reply

    nous avons participé à quelques épreuves des 100tours, la dernière étant les 12h de Nogaro 2018 avec une barquette Marcadier de modeste puissance.
    intéressés par votre réflexion pour un éventuel retour, notre budget étant comme notre barquette, limité.


Got something to say?

Some html is OK